Oh, juste le mot “examen” me donne des frissons dans le dos!

J'ai toujours du mal à savoir par où commencer quand il s'agit d'étudier pour l'examen de l’IBLCE. J'ai passé l'examen à quelques reprises maintenant, et chaque fois, ma préparation a été un peu différente.

 

Lorsque j'ai passé l'examen la première fois, je me suis préparée à l’aide d’un cours écrit pour les IBCLC qui comprenait : des questions à choix multiples et des réponses courtes que nous devions soumettre aux évaluateurs du cours. Je peux juste m'imaginer la charge de travail de ces évaluateurs et je suis très reconnaissante de tout le temps et des conseils généreux qu'ils ont offert ! À l'époque, l'utilisation du courrier électronique et de l'Internet pour les articles en ligne n'était pas ce qu'elle est maintenant (oui, c'était l'époque des dinosaures !). Pour me préparer à l'examen, j'ai dû acheter des manuels... des très dispendieux manuels scolaires! Heureusement, je me préparais à passer l'examen avec quelques-unes de mes collègues de travail, alors nous avons partagé cette dépense et créé notre propre groupe d'étude. Comme nous étions toutes novices, je pense que le groupe d'étude a été inestimable ; il nous a permis de partager des informations que nous avions trouvé et aussi de nous ramener à l’essentiel lorsque nous perdions le but ultime des yeux. Nous nous rencontrions souvent à notre branche locale de l'Australian Breastfeeding Association parce qu'ils avaient une fabuleuse bibliothèque de livres et d'articles, dédiés uniquement à la lactation - c'était notre grotte d’Aladin! Mes amies et moi essayions de nous y rencontrer une fois par semaine pour étudier et partager des histoires (oh, et partager de la nourriture délicieuse, quelques recettes et beaucoup de rires aussi!). Ce sont mes amies qui m’ont aidé à passer cet examen pour la première fois.

L'année 2020 restera marquée dans l'histoire comme une année dont nous nous souviendrons tous pour plusieurs raisons.

Pour e-Apprentissage santé (Health e-Learning-IIHL), l'année a commencé avec la participation au premier atelier de formation sur le code international et sur l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant en situation d'urgence sur l'île de Coochiemudlo, en Australie avec des collègues du monde entier.

Health e-Learning

Nous avons aussi été présents à la conférence annuelle de l'association des consultants en lactation de la Nouvelle-Zélande, à Auckland (N-Z) où nous avons rencontré des collègues et des amis formidables. Nous avions une année complète de planifiée et nous avions hâte de retrouver nos collègues et étudiants de la WPHNA (Brisbane, Australie), de l'ELACTA (Milan, Italie), de l'AQC (Québec, Canada), de l'ILCA (Houston, USA), de l'IBC ( Chennai, Inde) et de la LCANZ (Melbourne, Australie).

Puis en mars 2020, tout s'est arrêté! En raison de la pandémie de la COVID-19, les vols ont été annulés, les frontières entre les pays se sont fermées, les conférences ont été annulées ou mises en ligne. Le monde tel que nous l'avons connu a changé et n'est toujours pas revenu à quelque chose qui ressemble à la normale pour la plupart d'entre nous. La pandémie a eu un impact sur le monde, y compris tous ceux qui soutiennent l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant.

On a pu voir dans les grands titres de l'actualité en quoi la COVID a affecté les systèmes de soins de santé, y compris pour la naissance et l'allaitement. Les personnes enceintes ont été soudainement forcées à donner naissance seules, la séparation de la dyade a été ordonnée en post-partum et on a craint que le lait humain puisse être un vecteur de transmission du virus. Les comportements humains normaux autour de la naissance et de l'alimentation ont été remis en question sans aucune preuve.

Pour e-Apprentissage santé (Health e-Learning-IIHL), il s'est avéré nécessaire de diffuser les quelques informations disponibles le plus rapidement possible et de partager les premières entrevues des agents de santé publique sur le sujet Breastfeeding and COVID 19 le 17 mars, 2020. Nous avons fait suivre une mise à jour le 24 mars et nous avons aussi abordé la COVID-19 and Coping with Trauma and Grief.

Le message est maintenant clair, à savoir qu'en l'absence de preuves de la transmission du SRAS-CoV-2 par le lait humain, du soutien à l'allaitement accompagné de conseils et des mesures d'hygiène appropriés (lavage des mains fréquent et port du masque) devraient être fournis à TOUTES les femmes/personnes enceintes.

Pendant cette période d'incertitude, pour tous ceux et celles d'entre nous qui regrettent les discussions entre collègues, e-Apprentissage santé (Health e-Learning-IIHL) s'est aventuré sur un nouveau projet d'entrevues portant sur des sujets liés à l'alimentation du nourrisson avec des collègues un peu partout sur la planète. Nos “Conversations entre collègues” peuvent être retrouvées sur notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/c/HealtheLearning. Vous y retrouverez des discussions à propos de: L'alimentation verte (Ang), Les IBCLC dans les Premières Nations (Ang), les IBCLC et les consultations virtuelles (Ang), l'alimentation infantile et les coûts en soin de santé (Ang), la toxicomanie pendant la grossesse et après la naissance (Ang), le mouvement allaitement Québec et le Code (Fr), de même que d'autres sujets intéressants.

Nous avons également participé à la première conférence entièrement en ligne de l'ILCA et nous avions un kiosque virtuel où nous avons eu la chance de discuter avec beaucoup d'entre vous.

Nous étions là pour soutenir de nombreux étudiants dont la préparation à l'examen de l'IBLCE a été suspendue en raison de la réaffectation du personnel vers la prise en charge des patients COVID et du manque d'effectifs. Nous avons dû sortir des sentiers battus lorsque l'examen IBLCE d'avril a été annulé et que beaucoup n'étaient pas sûrs de ce qui allait se passer. Nous avons étendu l'accès à nos pratiques de l'examen en lactation pour les étudiants dont l'examen d'avril avait été annulé et ils nous ont rejoints en juillet pour se préparer à l'examen de septembre. C'était, une fois de plus, un ajustement car l'examen de l'IBLCE de cette année s'est déroulé sur trois semaines complètes. Nous voulons toujours donner le meilleur aux étudiants et nous avons dû faire preuve d'imagination. Le forum de discussion contient tellement de connaissances et d'informations précieuses que de le fermer tôt n'aurait pas donné aux étudiants inscrits plus tardivement la possibilité d'y accéder. Alors nous avons fermé le forum à tous nouveaux commentaires (afin de respecter la clause de confidentialité de l'IBLCE) mais nous avons modifié notre système pour permettre la lecture des commentaires déjà existant à tous les participants de LP20 (et LP20FR, LP20IT). Vous avez été nombreux à nous dire à quel point vous aviez apprécié cette attention.

Alors que 2020 tire à sa fin, nous continuons à faire de notre mieux pour améliorer nos services aux étudiants. Nous poursuivons la traduction des cours dans d'autres langues. Actuellement, notre série BreastEd est disponible en anglais, en français et en italien (via AICPAM) et certains cours seront disponibles en mandarin. Dans la prochaine année, nous travaillerons également à la traduction en espagnol et en portugais.

Toute l'équipe d'e-Apprentissage santé (Health e-Learning-IIHL) vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année même si nous savons que pour beaucoup d'entre vous, ce ne sera pas habituel. Au Canada, comme dans de nombreux pays du monde, nos célébrations prendront une allure différente mais avec l'accès à des plateformes virtuelles, nous pourrons toujours communiquer avec parents et amis. Nous espérons pouvoir rattraper le temps perdu en 2021 et faire preuve d'une gratitude renouvelée pour ce que nous avons de bien. Soyez tous et toutes en sécurité!

 

La bourse d’études Trudi Szallasi m’a donné l’opportunité d’acquérir plus de connaissances, de soutien professionnel en vue de me soumettre à l’examen de l’IBLCE et d’être diplômée. Cela m’a donné la capacité de mener et gérer l’association de soutien en allaitement (Breastfeeding Support Association) qui est la seule association formelle en allaitement dans mon pays, la Jordanie. J’ai aussi parfait mes compétences et mes connaissances à travers les cours offerts sur le site d’e-Apprentissage santé (Health e-Learning).

“La grossesse se déroulait normalement et, jusqu’à ce matin, elle avait toujours senti les mouvements du bébé.  Mais aujourd’hui, c’était différent. Le bébé était vraiment calme, trop calme.  Sur l’heure du midi, elle constata qu’elle n’avait pas encore senti ses mouvements depuis le matin.  À 38 semaines de gestation, elle se rendit chez le médecin qui n’a pu entendre le cœur fœtal.  Elle a dû se rendre d’urgence à l’hôpital.  Le travail a été provoqué alors que la future mère essayait de comprendre ce qui se passait à travers un tourbillon d’émotions.  Dix heures plus tard, elle donna naissance à une magnifique petite fille de 8lb et 3oz, parfaite …et mort-née” (récit partagé par une famille endeuillée).  

Il n’existe pas de consensus sur l’âge fœtal minimal dans la définition du terme mortinaissance.  Cela varie entre vingt-deux et vingt-huit semaines de gestation.  “L’incidence de mortinaissance varie énormément selon les études réalisées dans différents pays et selon la définition utilisée. L’intervalle de variation est compris entre 3.1 à 6.2/1000 naissances ou encore 1 sur 160 naissances” (Tavares Da Silva et al., 2016).

Comme les courbes sur un manège, l’allaitement et la lactation humaine ont connu des hauts et des bas en 2017. De sérieux défis ont été relevés par l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants dans les situations d’urgence (ANJE-Urgence), plus particulièrement en lien avec les ouragans, les inondations, les feux de forêts et les déplacements de réfugiés. Les consultant(e)s en lactation (IBCLC) et les marraines d’allaitement ont contribué bénévolement au soutien des familles. L’éducation est une partie importante des meilleures pratiques dans ces situations. Les IBCLC sont spécialisées dans l’alimentation des nourrissons et il devient impératif de partager nos connaissances et notre expertise dans les situations de crise, afin que tous les nourrissons reçoivent une alimentation sécuritaire.

Pour la plupart des femmes, être enceinte est une période merveilleuse remplie d'excitation. Elles ont choisi de fonder une famille et c'est le début de leur aventure. Pour d'autres, la grossesse peut avoir été une belle surprise ou encore une expérience imprévue et difficile. La vie ne se présente pas toujours comme elle l'avait planifiée.

Certaines femmes auront lu de nombreux livres sur la grossesse mais leur vécu sera très différent de ce qu'on retrouve dans les livres. C'est aussi vrai pour l'expérience de la naissance. Une femme peut rêver d'un accouchement naturel dans l'eau alors qu'une autre déterminera qu'elle veut accoucher sans douleur et optera pour une péridurale dès le début.

e-Apprentissage santé a récemment eu le plaisir d'être exposant à la conférence de la Human Milk Baking Association of North America (HMBANA) 2014, dans la belle ville de Victoria, en Colombie-Britannique, Canada. Merci à tous nos étudiants actuels et passés qui sont passés par notre kiosque pour nous saluer. Il y a maintenant des nouvelles banques de lait human au Canada, dont une à Montréal!

La conférence a débuté avec le Dr Uwe Ewald, néonatologiste de Uppsala, en Suède. Imaginez une unité néonatle de soins intensifs (UNSI) où les enfants et les familles restent ensemble 24 heures par jour et les parents fournissent une grande partie des soins pour leur enfant. Un élément clés des soins est que les bébés sont gardés en contact peau-à-peau constants. L'intégration des meilleures pratiques dans l'USIN comprend également les soins axés sur la famille, les soins maman kangourou, l'allaitement, l'alimentation au lait humain maternel et l'utilisation du lait de donneuses.

Kerstin Hedberg Nyqvist, RN, PhD aussi d'Uppsala, en Suède nous a présenté l'Initiative Hôpital Ami des Bébés de soins intensifs néonatals (Neo-IHAB). Il existe une version préliminaire du document avec des données probantes, des normes et des critères pour les étapes et les principes directeurs, sur le site de l'International Lactation Consultant Association (ILCA) à l' adresse http://www.ilca.org/i4a/pages/index.cfm?pageid=4214

Nous espérons que vous apprécierez cet article par Arslanoglu et coll., Donor Human Milk for Preterm Infants: Current Evidence and Research Directions.

 

Lors de ma récente visite en Australie, j'ai eu l'occasion de rencontrer le professeur agrégé, Catherine Fetherston, à l'Université Murdoch, campus de South Street en Australie occidentale. Nous avons eu un merveilleux déjeuner ensemble et discuté des sujets divers sur l'allaitement, la mastite, la banque de lait, le partage de lait, et l'éthique de la co-sleeping en Australie. Cathy a enregistré le mois dernier une merveilleuse conférence d'experts appelé «Comprendre mammite, connaissances actuelles et nouvelles perspectives" et nous offrons comme notre spéciale ce mois-ci.

Je traversé le pays à Melbourne, où je me suis retrouvé avec Lenore et nous avons eu une merveilleuse soirée avec le Dr Lisa Amir et le Dr Anita Bearzatto. Notre conversation dîner sujets de la conférence de l'année dernière ILCA, candida, la lactation induite et de la langue cravate couverte. Nous avons également discuté de se réunir au cours de notre prochaine visite à Melbourne en Août pour l'Australian Association allaitement 50e anniversaire conférence Liquid Gold.

Nous voudrions donner un grand merci à Freddy Angel et Trinity Maas pour être si serviable pendant notre séjour en Australie.

Ce mois-ci nous aimerions partager avec vous un article intéressant par Linda J Kvist. En tant que professionnels de la santé qui travaillent avec les mères allaitantes, nous devons savoir comment évaluer et d'évaluer la mammite. Nous avons besoin de savoir comment aider ces mères et quand se référer pour le traitement comme environ 1/3 des mères allaitantes connaîtront mammite un certain temps au cours de leur expérience d'allaitement.

Nous espérons que vous apprécierez la lecture de “Re-examination of old truths: replication of a study to measure the incidence of lactational mastitis in breastfeeding women” la “Re-examination of old truths: replication of a study to measure the incidence of lactational mastitis in breastfeeding women” la “Re-examination of old truths: replication of a study to measure the incidence of lactational mastitis in breastfeeding women” les “Re-examination of old truths: replication of a study to measure the incidence of lactational mastitis in breastfeeding women” qui “Re-examination of old truths: replication of a study to measure the incidence of lactational mastitis in breastfeeding women” publiée en ligne par le International Breastfeeding Journal.

L'article: Implications of Cesarean Delivery for Breastfeeding Outcomes and Strategies to Support Breastfeeding par Kuyper E., Vitta B., et Dewey K., aborde quatre questions principales:

  1. L'augmentation rapide des taux de césariennes dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire
  2. Les taux d'initiation de l'allaitement plus faibles suite à une césarienne par rapport à l'accouchement vaginal
  3. Les taux d'allaitement à six mois sont les mêmes quel que soit le mode de naissance
  4. Les taux globaux d'allaitement peuvent être améliorés par des interventions visant l'initiation de l'allaitement maternel.